Résilience

Salut les confinés !

Et si nous parlions d’un mot très en vogue intégré dans tous les discours, physique, sportif, écologique, politique, économique et psychologique. C’est le mot Résilience.

Je vais m’intéresser à sa signification psychologique. On la doit à Boris Cyrulnik qui a médiatisé ce phénomène psychologique dans la fin des année 90 à partir d’études sur les groupes de survivants à de graves traumatismes. Il l’identifie comme « l’art de naviguer dans les torrents ».

Pour le Larousse.fr : la Résilience est l’aptitude d’un individu à se construire et à vivre de manière satisfaisante en dépit de circonstances traumatiques.

Dans l’idée totalement réelle que ce que nous vivons actuellement est un contexte traumatique, nous pouvons effectivement penser que la meilleure des sorties pour notre psyché est la résilience. Mais est-ce en le disant que nous y arriverons ?

Hélas non, l’énergie dispensée pour y parvenir est avant tout une acceptation des évènements, de la réalité ambiante, des changements qu’elle met à jour. Accepter est avant tout cesser de combattre, arrêter de se rebeller…

Nous sommes souvent dans un besoin de contrôle en nous positionnant à l’épicentre de tous nos actes et de toutes nos interactions.

De ma place de psychothérapeute, je pourrais vous dire que débuter votre chemin personnel à partir de vos ancrages et de vos forces serait le meilleur moyen d’atteindre une forme de sérénité, mais, pour vous reconstruire de façon efficiente, le contexte de la réalité qui nous entoure est à intégrer dans notre positionnement et dans nos actions. Nous ne pourrons atteindre ce Graal que pourrait être le sentiment de résilience que lorsque nous aurons chacun élaboré une stratégie d’acceptation…

Acceptation de quoi, acceptation pourquoi…. Lâcher(z) prise….Résilience…..

Le débat est ouvert et la suite de cette réflexion s’écrira avec vous !
Suivez-moi sur ma Page Facebook : https://www.facebook.com/6forcom/

Rebondir :

Revenir à la rubrique
Ressources